Nos Conseils pour votre Santé

Nouveauté sur le Test du Cancer du Col de l'Utérus

Le Dépistage du Cancer du Col de l'Utérus, causé par les Papillomavirus oncogènes, n’atteint actuellement que 60% des femmes. Pour l’améliorer de nouvelles pistes ont été proposées et finalement validées, pour faciliter son accès.
mardi 20 août 2019

Pour rappel, depuis l’arrêté du 4 mai 2018, le dépistage du cancer du col de l’utérus (CCU) en France s’appuie sur un Programme National de Dépistage Organisé (PNDO), qui se définit par la réalisation d’un « examen cytologique » spécialisé, le frottis cervico-utérin qui permet l’analyse morphologique des cellules du col utérin, chez les femmes asymptomatiques de 25 à 65 ans tous les 3 ans, après 2 examens consécutifs normaux à 1 an d’intervalle.

Ce dépistage est primordial, car l'évolution de ce cancer est insidieuse et il y a chaque année 3.000 nouveaux cas de cancers invasifs avec plus de 1.000 décès.

Dorénavant, il est donc conseillé de réaliser le « Test HPV ».

Pour ce test, il suffit de faire un prélèvement vaginal :

  • soit par vous-même : technique de l’auto-prélèvement vaginal
  • soit par un biologiste de votre laboratoire (ou tout autre professionnel pouvant réaliser ce geste)

Ce test est donc plus accessible, car réalisable par un plus grand nombre de personnes, ce qui devrait permettre un dépistage plus large de la population.

Les évolutions principales de ces nouvelles recommandations sont :

  • que ce test HPV concernent uniquement les femmes entre 30 et 65 ans (pour celle entre 25 et 30 ans le dépistage reste le même, via le frottis cervico-utérin)
  • que le délai entre 2 tests passera à 5 ans si l’examen est normal, et non plus 3 ans.

Pour plus d’information n’hésitez pas à cliquer sur le lien suivant : Synthèse HAS des recommandations sur HPV

Retour
hpv