Diabète de type 2

Lettre d'information n°29 - Mai 2022

Télécharger la lettre d'information

Rappels sur le suivi du diabète de type 2 de l'adulte

PRÉDIABÈTE (HYPERGLYCÉMIE À JEUN, INTOLÉRANCE AU GLUCOSE):

Il est défini comme une hyperglycémie n’atteignant pas le seuil de diagnostic de diabète mais associée à une augmentation du risque de progression vers le diabète de type 2 (DT2).

Selon les critères proposés par l’OMS, le prédiabète est défini par:

  • Une glycémie à jeun comprise entre 1.10 g/L (6.1 mmol/L) et 1.25 g/L (6.9 mmol/L), à 2 reprises (sur 2 prélèvements différents).
PRÉDIABÈTE
DIABETE

DIABETE:

Le diabète sucré regroupe plusieurs maladies de pathogénie différente (trouble de la sécrétion et/ou de l’action de l’insuline). Il est défini par l’élévation chronique de la concentration de glucose dans le sang (hyperglycémie).

Selon les critères proposés par l’OMS, le diabète est défini par:

  • Une glycémie à jeun ≥ 1.26 g/L (7 mmol/L) à 2 reprises (sur 2 prélèvements différents).
  • Ou la présence de symptômes du diabète (polyurie, polydipsie, amaigrissement) associée à une glycémie ≥ 2 g/L (11.1 mmol/L).

DIABETE ET GROSSESSE:

  • Dépisté chez les femmes enceintes à risques:
    • Age maternel > 35 ans.
    • IMC > 25 kg/m².
    • Antécédents de diabète chez les apparentés au 1er degré.
    • Antécédents personnels de diabète gestationnel ou d’enfant macrosome.

  • Au 1er trimestre de grossesse : glycémie à jeun, qui permet de dépister un DT2 méconnu (si > 1.26 g/L) ou un diabète gestationnel (si > 0.92 g/L).

  • Entre 24 et 28 Semaines d’Aménorrhées (SA): HyperGlycémie Provoquée par voie Orale (HGPO) par ingestion de 75g de glucose. Diagnostic posé si la glycémie à jeun est ≥ 0.92g/L, et/ou la glycémie à 1h est ≥ 1.80 g/L et/ou la glycémie à 2h est ≥ 1.53 g/L.

  • Si positif, une prise en charge spécifique sera instaurée ainsi qu’un suivi post accouchement en cas de persistance des anomalies.
DIABETE ET GROSSESSE

TABLEAU RÉCAPITULANT LE BILAN INITIAL CLINIQUE, BIOLOGIQUE ET SOCIAL À RÉALISER À LA SUITE D’UN DIAGNOSTIC DE DIABÈTE CHEZ L’ADULTE

Bilan Initial Realisé par le Médecin Généraliste Complément, avis spécialisé
Facteurs de risque
Age X  
Antécédents familiaux CV X  
Tabagisme X  
Conso. Alcool X  
Alimentation Habitudes alimentaires Diététicien: bilan alimentaire
Activité physique ou sportive Appréciation du niveau d’activité physique Cardiologue: éventuel bilan à l’effort
Surpoids/obésité IMC  
Pression artérielle (PA) Au cabinet « hors cabinet »: automesure ou MAPA  
Dyslipidémie Exploration Anomalies Lipidiques  
Glycémie HbA1c initiale  
Parodontopathie   Chirurgien-dentiste: examen bucco-dentaire
Complications
Œil   Ophtalmologue: acuité visuelle et fond d'Œil avec mydriase
Pied Gradation du risque podologique  
Rein

Microalbuminurie sur simple échantillon (et rapport MALB/C)

Créatininémie et estimation du DFG

Néphrologue: doute sur l’origine diabétique de la néphropathie
Nerfs Interrogatoire et examen clinique Neurologue: doute sur le diagnostic d’une neuropathie
Cœur et vaisseaux ECG de repos (par MG ou cardiologue)
Symptômes évocateurs, souffle vasculaire, pouls, IPS (Index de Pression Systolique) Cardiologue: bilan pour diagnostic de complications, bilan à l’effort
Echographie des membres inférieurs, aorte abdominale, carotides: suivant présentation clinique
Vulnérabilité
Psychologique X Psychologue / Psychiatre
Sociale X Professionnel équipe sociale
Professionnelle X Médecin du travail
  Personne de 75 ans et plus, repérage fragilité Si repérage positif, évaluation gériatrique par professionnels de santé formés et équipe médico-sociale

TABLEAU RÉCAPITULANT LE BILAN DE SUIVI CLINIQUE, BIOLOGIQUE ET SOCIAL À RÉALISER CHEZ UN PATIENT DIABÉTIQUE ADULTE HORS COMPLICATIONS

  M3 M6 M9 M12
Interrogatoire
Tabagisme X X X X
Conso. Alcool X X X X
Activité physique       X
Alimentation       X
Symptômes X X X X
Suivi observance, tolérance des traitements X X X X
Suivi Auto Surveillance Glycémique (si indiquée) X X X X
Evaluation des besoins en ETP       X
Suivi vulnérabilité sociale       X
Evaluation clinique
Mesure PA X X X X
Calcul IMC* X X X X
Auscultation vaisseaux       X
Pouls jambiers, mesure IPS**       X
Examen neurologique       X
Examen des pieds       X
Examens complémentaires
HbA1c : 2 à 4/ans (X) X (X) X
Exploration Anomalies Lipidiques       X
Créatininémie + DFG       X
MicroAlbuminurie (avec rapport MALB/C)***       X
ECG de repos (MG ou cardio.)       X
Suivi spécialisé systématique
Ophtalmologue (rétinopathie)       X
Dentiste       X
Recours spécialistes selon les besoins: endocrinologue, cardiologue, néphrologue, neurologue, gériatre, diététicien, kinésithérapeute, pédicure-podologue, psychologue, psychiatre, équipes sociales…

* La surveillance et le calcul de l’IMC permettent:

  • de suspecter une autre étiologie que le diabète de type 2 s’il est < 25 kg/m2 au diagnostic.
  • de suivre les effets des traitements sur le poids.
  • d’envisager un traitement par analogue du Glp1 s’il est > 30 kg/m2 (dans le cas d’une indication remboursée).
  • d’envisager un traitement par chirurgie bariatrique s’il est ≥ 35 kg/m2.
  • d’envisager une insulinothérapie, si le déséquilibre du diabète s’aggrave malgré un poids stable ou en diminution.

** IPS : Index de Pression Systolique cheville/bras. La mesure est effectuée en position couchée avec un tensiomètre et un appareil Doppler. L’IPS est défini comme normal entre 1 et 1,40 ; comme limite entre 0,9 et 0,99; comme anormal si inférieur à 0,9. Un IPS > 1,40 est en faveur d’une incompressibilité des artères.

*** MicroAlbuminurie et rapport MicroAlbuminurie/Créatininurie sur un échantillon urinaire : cet examen d’urine est souvent oublié. Pourtant, il est très important pour le suivi rénal du patient. Pensez-y!

Référence :