CDT (Transferrine CarboxyDeficiente)

Lettre d'information n°34 - Janvier 2023

Télécharger la lettre d'information n°34 - CDT

Nous avons mis en place une nouvelle analyse pour nos laboratoires Bio-Val: la CDT-IFCC ou Transferrine CarboxyDeficiente standardisée IFCC.

La CDT constitue un des marqueurs biologiques d’aide au diagnostic de la consommation chronique modérée à élevée d’alcool (on entend par consommation excessive d’alcool toute consommation supérieure à 50gr/ jours pendant 7 à 10 jours).

La technique utilisée dans nos laboratoires consiste en la séparation des 5 différentes isoformes de la transferrine du sérum humain par électrophorèse capillaire selon leur degré de sialylation : asialotransferrine (forme non sialylée), disialotransferrine, trisialotransferrine, tétrasialotransferrine (prépondérante à 80% chez le sujet sain) et pentasialotransferrine. C’est la forme disialylée qui représente un des marqueurs biochimiques d’une consommation chronique d’alcool et qui sera alors quantifiée.

En effet, la consommation excessive d’alcool de manière chronique entraîne une désialylation partielle des chaînes glucidiques et se traduit par une augmentation du pourcentage de transferrine dé- ou hypo-sialylée.

La CDT a notamment comme avantage, par rapport aux autres marqueurs de l’alcoolisme (GGT, VGM), sa spécificité. En effet elle n’est pas influencée par certaines pathologies telles que : pancréatites, cancer du pancréas, infarctus du myocarde, tumeur cérébrale, diabète, la prise de médicaments inducteurs enzymatiques, etc…

La ½ vie de la CDT est de 10 à 14 jours, ainsi après 2 à 3 semaines d’abstinence le taux revient dans les limites de référence.

CDT

L’interprétation des résultats de CDT se fait après standardisation IFCC (International Federation of Clinical Chemistry and Laboratory Medicine) afin d’harmoniser le rendu de résultat entre les différentes techniques de dosage existantes (HPLC, électrophorèse capillaire ou néphélémétrie). Cette technique de standardisation est approuvée depuis 2017 et permet d’obtenir des résultats comparables et ce peu importe la technique de dosage employée.

  • La limite supérieure de l’intervalle de référence IFCC est de 1,7 %.
    • CDT-IFCC ≤ 1,7 % : résultat normal.
  • La valeur du seuil décisionnel proposé est de 2,0 % pour des applications légales (valeur basée sur la limite supérieure des valeurs de référence augmentée de l'incertitude étendue de mesure).
    • CDT-IFCC > 2,0 % : les valeurs supérieures à 2 % sont en accord avec l’abus d’alcool ou la consommation excessive d’alcool.
  • CDT-IFCC > 1,7 % et ≤ 2,0 % : résultat non conclusif. Dans cet intervalle, les résultats ne permettent pas de conclure. Un contrôle à distance est souhaitable.

Dans de rares cas, la présence de certains variants génétiques de la transferrine ou de troubles de la glycosylation, ne permettent pas la standardisation IFCC. Ainsi un contrôle par néphélémétrie sera réalisée auprès de notre laboratoire sous-traitant.

L’analyse de la CDT sera réalisée par notre laboratoire 3 fois par semaine dès janvier 2023.

Référence :